Retour
 
 
 
 
 
 


Que dites-vous  de ce texte de Michel Bakounine que j'ai ramené du fond des temps...

Depuis que je l’ai lu, il m’a toujours accompagnée,

le temps, sur lui, n’a pas de prise.

J'avais envie de vous l'offrir. C'est fait.

Quant à ces regards un peu sombres... ils nous mènent à VERTIGE  DE L'ÉCART
 

une toute autre histoire, celle d’une disparition...

Je vous en livre ici quelques extraits...

A tout de suite,

 
emmanuelle k.