Retour
 
 
 
 
 
 
 

retour vers la page emmanuelle k.                                                             EMMANUELLE K.  RÉALISATRICE 

 

Après avoir écrit et mis en scène :

-plusieurs spectacles de mime  avec le SAN FRANCISCO MIME TROUP : deux spectacles, CONCIERTO et KEPLER'S DREAM sont sélectionnés par le premier FESTIVAL INTERNATIONAL DE MIME DE LILLE en 1980,

 

-plusieurs spectacles musicaux avec des musiciens de jazz et musiques improvisées : Il est minuit Dr. S. / DÉCONCERT / BAL AU CHÂTEAU (où elle joue un personnage fantasque sur un poème de Benjamin Péret) avec trois duos : EMMANUEL BEX/XAVIER JOUVELET, PHILIPPE HERPIN/DANIEL PABOEUF, JEAN-CLAUDE ASSELIN/JEAN-YVES LACOMBE et un invité, CLAUDE BARTHÉLÉMY sont créés au THÉÂTRE DUNOIS à Paris en 1981.

 

En 1983, EMMANUELLE K. réalise dans le cadre d’ANTÈNE 1, diffusion hertzienne pirate donc strictement illégale, fomentée par MICHEL FIZBIN, KIKI PICASSO, ERIC FÉRY, JEAN-MARC DE FÉLICE, LIONEL MAGALL et EMMANUELLE K.,  une série de huit films de moyen métrage en proposant la partition de JOHN CAGE intitulée 0’0’’ à 25 musiciens de jazz et musiques improvisées.

       0’0’’ vu par :

- ALLAN SILVA, 21mn.

- HENRI TEXIER QUARTET, 13 mn. Louis Sclavis, Philippe Descaepper, Jacques Mahieux.
- EMMANUEL BEX/XAVIER JOUVELET (Musée d’Art Moderne de  la ville de Paris), 15mn

- JEFF SICARD et ses invités, 20 mn.

- UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ, 18 mn : Jean Jacques Birgé, Bernard Vitet, Francis Gorgé.

- TAMBOUR DIMANCHE, 18 mn. : Sydney Thiam, Martin Saint Pierre, Roger Raspail.

- STECKAR TUBA PACK, 12 mn. Marc Steckar, Michel Godard.

 

Ces films seront sélectionnés par le premier festival de vidéo-art en France, à la Maison de la Culture de Bourges (1984).

       -0’0’’ un film de 55 mn, d’après les films précités est sélectionné au Festival Sigma de Bordeaux en 1985.

 

 Puis, RÉALISATION de :

       -“PARFOIS MÊME LES OREILLES ONT DES MURS”, un reportage sur la différence en musique à partir d’une semaine de manifestations (concerts, ateliers, expositions) en banlieue parisienne.

    prod. Ligue de l’enseignement. Diffusion FR3. 1984.

 

        -“LE TRIO” avec PHILIP CATHERINE, DIDIER LOCKWOOD, CHRISTIAN ESCOUDÉ. Film du dernier concert de la tournée du trio. 1984.

  “Le trio” est sélectionné au FESTIVAL SIGMA de BORDEAUX 1985.

 

D’après les tournages réalisés pendant “La Nuit du Jazz” du 10ème printemps de Bourges, montage de deux films de concert

         -“PORTAL UNIT”, 27 mn.1986, MICHEL PORTAL, JOACHIM KÜHN, JEAN-FRANÇOIS JENNY-CLARK, DANIEL HUMAIR.

 

          -“DIDIER LOCKWOOD QUARTET”, 27 mn. 1986.

 

Prod. TF1, Maison de l’Image de Bourges, Caisse Nationale de Prévoyance.

Diffusion : TF1, Intermedia.

 

REALISATION ET ÉCRITURE DE FICTIONS :

 

-“JE SONGE AU VIEUX SOLEIL”, d’après William Faulkner et d'après une mise en scène d'ALAIN FRANÇON,

                    avec LAURENCE MAYOR et ANDRÉ MARCON,

    deux films: ROSA COLDFIELD  (33mn) et QUENTIN COMPSON (39mn).

Prod. : Arcanal (CNC), Festival d’Avignon, Théâtre Ouvert, Théâtre Eclaté

 

Sélectionné par le FESTIVAL INTERNATIONAL DE VIDÉO DE MONTBÉLIARD et celui de RICCIONE (Televisione e video d’auttore) en Italie (1986).

 

*

À partir de 1988 elle s’est intéresée et se formée aux nouvelles technologies de l’image et conçoit l’ensemble multimédia “GENESIS”, inspiré par les récentes découvertes en génétique humaine et comprenant :

 

-le scénario d’un court métrage fiction  “GENESIS ou l’oeuf philosophe”, conçu pour le 70 mm/relief :

la genèse d’un être humain racontée par lui-même, comme un conte, de la conception à la fin de l’embryogénèse.

 

“Je vous remercie vivement d’avoir eu l’attention de m’envoyer le scénario du film “genesis...” Je l’ai trouvé excellent. Il me paraît très utile d’avoir un tel film qui résume parfaitement la genèse.”

Pr. FRANÇOIS JACOB, Prix Nobel de médecine.

 

“...I believe the film will serve as an exciting introduction to the atomic and molecular mechanisms of genetic inheritance, in a dramatic, emotionnal, fascinating, and visually beautiful manner...”

  Pr. NELSON MAX, computer scientist, livermore lab., UCLA.

 auteur de “The universe, we are born of stars” et “Echoes of Sun”,

films tournés en images de synthèse, format 70 mm Imax relief.

 

“J’ai lu avec beaucoup de passion votre projet, qui est magnifique...”

CLAIRE BREUWART, Régie Européenne de Cinéma.

 

“J’ai bien reçu votre scénario “Genesis ou l’oeuf philosophe” que j’ai trouvé très intéressant...”

GÉRALD CALDERON, cinéaste, réalisateur de plusieurs films en Imax/omnimax.

 

-le scénario d’un long métrage fiction “LE PRIX DU SANG”, scénario né d’une réflexion sur l’erreur, la cruauté, la richesse de l’erreur.

    - La première est génétique : c’est l’erreur absolue, la transmission héréditaire d’une fatalité vraiment incontournable. Une maladie génétique, l’hémophilie.

     - La seconde est morale, sociale et politique : le scandale dit “du sang contaminé” et le drame des hémophiles atteints du sida.

    C’est l’erreur relative, le triomphe d’un certain arbitraire.

    Une faute politique, évitable à sa source.

 

“Je mesure l’immense travail que vous avez réalisé avec beaucoup de talent. Je sais les difficultés que vous avez rencontrées et je salue aussi votre opiniâtreté et votre courage. J’ai hâte de voir réaliser ce projet...”

Professeur EDOUARD ZARIFIAN.

 

Je vous remercie beaucoup de m’avoir envoyé ce très beau texte, concernant un film à la fois très humain et très scientifique.C’est avec plaisir que je vous aiderai, dans la mesure de mes moyens, à le réaliser car il met bien au jour les liens si utiles qui existent entre la sensibilité, l’art et la science...”

Professeur JEAN DAUSSET. Prix Nobel de médecine.

 

“Je tiens à dire tout l’intérêt que j’ai eu à lire ce scénario. Il est remarquablement bien fait...”

Professeur JEAN-DIDIER VINCENT,

auteur de “Biologie des passions”, éd. Odile Jacob.

 

-un projet de CD ROM “génétique humaine” : programme d’information, de formation et de réflexion sur les mutations de la génétique humaine et du génie génétique sur les trente dernières années.

 

Subventions des Ministères de la Recherche et de la Culture pour l’aide à l’écriture de l’ensemble des trois projets.

 *

Parallèlement, elle continue un travail de DOCUMENTARISTE.

 

Co -auteur en collaboration avec JEAN-LOUIS LE TACON de :

    “MA TÉLÉ À MOI” 1992.12 mn.

    Un reportage sur le rapport quotidien des Français à la télévision.

    Prod. : Ex Nihilo, Canal Plus.

    Diffusion canal+.

 

     “BLEU PASSION” 1994.    52mn.

Dans le cadre d’une soirée Thema pour ARTE : “La Nuit Bleue”, rencontres avec des passionnés du bleu.

Prod. : ZDF ARTE, Nova Production.

Diffusion thema Arte.

 

Co-auteur et co-réalisatrice avec JEAN-LOUIS LE TACON de :

    “ÉCRIRE” avec Jean-Louis Le Tacon, 1995.26mn.

Quelle place tient l’écriture dans la vie de nos contemporains ? (professionnels de l’écriture exclus bien  entendu).

Prod. : Ministère de la Culture, Direction du Patrimoine, FR3 Ile de France, Point du jour.

diffusion fr3 / émission Qu’est-ce qu’elle dit Zazie?

 

Auteur-réalisatrice de :

     “LA BELLE VIE... Paris, paroles d’enfants". Documentaire de 59mn, (janvier 2000).

Deux groupes d’enfants de la même classe d’âge (5ème de collège), pris dans deux collèges de deux quartiers de Paris très différents :

Collège Sonia Delaunay à Stalingrad en ZEP, collège Henri IV au Panthéon

suivent des ateliers d’improvisation théâtrale, imaginent une séance photo, parlent de ce qu’ils sont , de ce qu'ils vivent, de ce dont ils rêvent et finissent par se rencontrer.

Prod. : TV10 Angers, Nova Production, Emmanuelle K.

Diffusions TV10 Angers, avril 2000.

 

En projet, le tournage de la suite de ce film, avec les mêmes devenus de jeunes adultes de 25/26 ans, en vue d’un montage final d’une heure et demie pour le grand écran…